Grenouille Akan

Petit détour par l'Afrique pour cette grenouille estivale... dont le sort n'est pas spécialement enviable.

Un serpent enroulé sur lui-même a attrapé le batracien par son flanc droit, donnant lieu à une scène dynamique, et plutôt réaliste... Car dans de nombreuses cultures les grenouilles se trouvent associées au serpent, un de leur prédateur naturel, dans des représentations qui leur sont généralement défavorables.

Poids représentant une grenouille et un serpent. Akan, vers 1700 - 1900 de notre ère. Bronze, fonte directe. Ph. S.Brossard

Cette oeuvre de petite taille participe du système d'échange de poudre d'or mis en place par les Akan. Ces derniers sont composés d'une quizaine de peuples africains originaires principalement du Ghana et de la Côte d'Ivoire, parmi lesquels citons les Baoulés et les Ashanti.

Leur système de pesée a permis l'élaboration de très nombreuses pièces de métal à l'esthétique variée, vivante et évocatrice. 
Pour une immersion dans cet univers foisonnant, exposition "L'or des Akan" à Bordeaux jusqu'au 18 septembre 2016.

Grenouillement vôtre, 
Sandra

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

La "médecine du crapaud" en Amazonie

Vichama ou la plus ancienne représentation de crapaud au Pérou

Petites pensées vers la côte nord du Pérou...